Nouvelle adresse au 1er mai 2016 :
25 rue Jean Gabin – 78390 Bois d’Arcy
Tél : 01 30 64 00 10

Comment ça marche ?

Longueurs d’ondes, laser et lumière intense pulsée

La lumière visible par l’œil humain correspond aux longueurs d’ondes comprises entre 380 et 780 nm, soit une partie très infime du spectre électromagnétique, qui s’étend des ondes radio aux rayons gamma…

Spectre electromagnétique

La lumière est une forme d'énergie. Selon ses longueurs d'onde, la lumière a des propriétés différentes. Les interactions entre la lumière et les tissus biologiques, dont la peau, font appel à des notions très complexes qui ne seront pas détaillées ici, mais c’est la meilleure connaissance de ces interactions et la mise au point d’appareils adaptés qui a permis le développement de l’épilation définitive par la lumière, également appelé photo-épilation.

Le LASER (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation = en français, amplification de la lumière par émission stimulée de radiations) est un dispositif qui produit de la lumière (photons) sous la forme d’un faisceau très étroit, dit cohérent et de très haute énergie. Il existe toutes sortes de lasers selon le milieu utilisé pour amplifier la lumière et donc toutes sortes d’applications, dont les applications médicales, par exemple en ophtalmologie, en dentisterie et bien sûr en dermatologie.
A la différence des lasers, les appareils à lumière intense pulsée émettent toute une gamme de longueurs d’onde, mais celles-ci sont filtrées afin de ne retenir que celles qui sont utiles pour le traitement choisi. Pour simplifier, on peut dire qu’un appareil à lumière intense pulsée, avec ses différents applicateurs, correspond à une multitude de lasers.

En ce qui concerne l’épilation définitive, l'énergie du faisceau lumineux traverse la peau sans la léser puis est absorbée par la mélanine et se convertit en une forte chaleur qui détruit les follicules pileux les plus riches en mélanine (voir plus loin le cycle pilaire) ; c’est ce que l’on appelle la photothermolyse sélective.

Seuls certains appareils conviennent pour l’épilation car ils émettent une ou plusieurs longueurs d’onde qui sont bien absorbées par la mélanine, sans être absorbées par les autres composants de la peau susceptibles d’absorber la lumière, à savoir l’eau et l’hémoglobine (pigment du sang).

Ces notions complexes font appel aux spectres d’absorption de ces trois cibles, ou « chromophores », représentées sur le schéma ci-après. On voit ainsi que les longueurs d’onde adéquates et les plus sélectives de la mélanine sont comprises entre 610 et 1100 nm : cela correspond à la zone jaune pâle, où la courbe orange d’absorption de la mélanine est suffisamment séparée des deux autres courbes, (rouge pour l’hémoglobine du sang et noire pour l’eau de la peau).

Chromophores melanine

Ceci permet de comprendre pourquoi les lasers utilisés actuellement pour l’épilation définitive (ou permanente) sont : les lasers rubis (632 nm), alexandrite (755 mn), diode (800 nm), ou Nd Yag (1064 nm). Pour les mêmes raisons, les appareils à lumière intense pulsée (ou lampes flash) ne retiennent que tout ou partie de cette gamme de longueurs d’ondes.

Quelle est l’influence du cycle des poils ?

Chacun de nos poils se renouvelle constamment et évolue selon un cycle dont les 3 phases sont toujours les mêmes, mais dont la durée varie d’un endroit à l’autre du corps. On distingue ainsi les phases anagène, catagène et télogène.

Cycle pilaire

La phase anagène est la phase active de croissance du poil ; c’est la période durant laquelle la concentration en mélanine est la plus importante et le poil bien au fond de son logement, le bulbe pileux ; c’est pour ces raisons que la photo-épilation n’est efficace que pendant cette phase-là. Elle a une durée moyenne de 2 à 3 mois pour la majorité des zones du corps, de 1 an pour le menton et de 2 à 6 ans pour le cuir chevelu.

La phase catagène est une phase de repos et d’involution du follicule pileux pendant laquelle le poil cesse de pousser et remonte progressivement vers la surface de la peau. Elle dure environ trois semaines.
La phase télogène, d’une durée de 3-4 mois, va aboutir à la mort et à l’expulsion du cheveu qui va laisser la place à un nouveau follicule en phase anagène.
Sur une même zone de peau coexistent des poils à toutes les phases, de manière aléatoire. A un moment donné, seuls 10 à 30% des poils d’une zone sont en phase anagène et seront donc détruits par la photo-épilation. C’est pourquoi il est nécessaire de répéter les séances tout au long du cycle pilaire pour avoir la chance de toucher tôt ou tard, finalement, chaque poil dans sa phase de croissance.

Couleur de peau, couleur de poil, quelle importance ?

Vous avez compris que lors de l’épilation définitive au laser ou à la lumière pulsée, la lumière agit sur la mélanine du poil … qui est également présente à la surface de la peau lorsqu’elle est bronzée ou naturellement foncée !
Comment s’assurer dans ces conditions que la lumière ne va pas chauffer (et donc détruire) la mélanine de la peau, avec le risque de dépigmentation (voire de brûlure) pour les peaux mates ou bronzées?
C’est là qu’interviennent d’autres facteurs de choix que sont notamment les profondeurs de pénétration du rayonnement lumineux : ainsi, plus la longueur d’onde est élevée, plus la lumière pénètre en profondeur et touche le bulbe pileux préférentiellement à la surface de la peau.
C’est pourquoi le laser Nd :Yag est préféré au laser Alexandrite pour l’épilation permanente des peaux mates ou foncées. En ce qui concerne l’épilation définitive par les appareils à lumière intense pulsée, tout dépend de la gamme de longueurs d’onde sélectionnée par les applicateurs.

Avec certains appareils, comme l’Ellipse Flex PPT utilisé au cabinet médical, deux applicateurs différents existent et peuvent être utilisés, l’un pour les peaux plus claires et l’autre pour les peaux plus foncées, car il sélectionne les longueurs d’onde plus élevées.
Dans tous les cas, laser ou lumière intense pulsée, un test est toujours préconisé par sécurité sur les peaux foncées.

On comprend bien aussi pourquoi l’épilation définitive au laser ou à la lumière intense pulsée est une technique idéale pour les peaux claires à poils foncés ! C’est sur ces peaux que l’on aura les meilleurs résultats avec le nombre minimal de séances.
Les poils blancs, qui ne contiennent plus de mélanine, ne peuvent pas être supprimés, tandis que les poils blonds ou roux, qui contiennent un autre type de mélanine, répondent légèrement mais pas totalement ; les résultats seront donc moins complets mais permettront tout de même d’améliorer l’esthétique.