Nouvelle adresse au 1er mai 2016 :
25 rue Jean Gabin – 78390 Bois d’Arcy
Tél : 01 30 64 00 10

Chute de cheveux

La mésothérapie est aujourd'hui la solution la plus complète et la plus active sur le plan de l'apport en micro-nutriments et des capacités de biostimulation de la croissance capillaire.

Le traitement consiste à injecter un mélange de produits actifs par voie intradermique, dans le but de stimuler la vitalité du cuir chevelu, d'en améliorer l'état séborrhéique, d'accélérer la repousse et de maintenir la densité et la qualité de la chevelure.
On utilise un mélange nutritif et revitalisant à base de vasodilatateur et de vitamines.
Les meilleures indications sont les chutes de cheveux liées au stress, à une maladie, une grossesse. Dans tous les autres cas, la mésothérapie peut également s'avérer utile pour ralentir l'évolution quand il existe notamment un facteur surajouté comme l'hyperséborrhée, une carence nutritionnelle, un déficit micro-circulatoire...

La séance dure environ 15 minutes et consiste en des injections superficielles le long de raies parallèles créées en écartant les cheveux avec un peigne, sur toute la surface atteinte. Il faudra simplement éviter rinçages et shampoings jusqu'au lendemain.

Le protocole habituel compte une séance toutes les semaines pendant 1 mois, puis toutes les 2 semaines pendant 2 mois puis tous les mois pendant 6 mois. La durée totale du traitement dépend de la cause mais peut être longue (plusieurs années) voire nécessiter un entretien permanent ou des cures régulières au printemps et en automne.

A partir de 4 séances environ, on observe un ralentissement de la chute et un assainissement du cuir chevelu. La qualité du cheveu s'améliore mais 3 mois sont nécessaires pour voir une repousse significative.

Bien entendu, la mésothérapie ne s’adresse pas aux alopécies installées, seule la technique des microgreffes capillaires étant alors efficace.

Chez l'homme

Plus de neuf fois sur dix, l'affinement et la perte de cheveux sont dus à un facteur androgénétique, le cuir chevelu présentant une sensibilité excessive aux hormones mâles. Hormis les greffes de cheveux, les traitements classiques pour stopper cette chute consistent à appliquer du minoxidil ou du finastéride tous les jours sur le cuir chevelu.
La mésothérapie est méconnue et pourtant très efficace lorsqu’elle est utilisée suffisamment tôt lors du processus d’apparition de l’alopécie : celui-ci peut être ralenti de façon considérable en stimulant régulièrement les fonctions vitales du cheveu. Cependant, s’il existe un facteur héréditaire flagrant (père chauve très tôt), la mésothérapie ne sera pas afficace.

Chez la femme

Après la grossesse, certaines femmes peuvent perdre jusqu’à 40 % de leurs cheveux.
Après la ménopause, la production d’androgènes s’accompagne également souvent d’une perte des cheveux. Divers événements (stress, chirurgie récente, infections, carence alimentaire, etc) peuvent aussi avoir la même conséquence.
En dehors de la nécessaire correction ou disparition d’une cause évidente pour voir repousser les cheveux, la mésothérapie est le traitement le plus efficace lorsqu’il n’y a pas de facteur déclenchant évident et notamment dans l'alopécie androgénogénétique, qu’il importe de prendre en charge rapidement pour freiner la perte des cheveux et, dans certains cas, en stimuler la repousse.