Nouvelle adresse au 1er mai 2016 :
25 rue Jean Gabin – 78390 Bois d’Arcy
Tél : 01 30 64 00 10

Peelings

De quoi s'agit-il ?


Le peeling est une technique de médecine esthétique destinée à  éliminer les différentes couches de la peau afin de la régénérer, d'en gommer certaines imperfections ou de lui donner un véritable coup de jeune. On en distingue 3 types selon leur profondeur : superficiel, moyen et profond. Ils sont choisis en fonction de l'état de la peau, de sa couleur (phototype) et du résultat escompté ; globalement, plus le peeling est profond et plus les résultats sont intéressants mais plus les suites sont importantes.

Le visage, le décolleté et les mains peuvent faire l'objet d'un peeling (selon sa profondeur).

Comment ça se passe ?


Quelle que soit sa profondeur, la réalisation du peeling est assez comparable : nettoyage de la peau avec une solution pré-peel puis application du peeling (masque, gel ou solution) pendant quelques minutes au plus, en une ou plusieurs fois (notamment pour certains peelings au TCA). Une neutralisation ou rinçage est ensuite parfois effectuée, selon le type de peeling, ainsi que l'application d'une crème post-peel. Les sensations accompagnant l'application du peeling sont décrites avec chaque type de peeling.

En dehors du cabinet médical, l'application de crèmes (parfois avant, toujours après) est nécessaire et fait partie intégrale du peeling. Il est important de suivre les conseils de votre médecin et cela est même fondamental pour les peelings moyens et profonds.

D'une façon générale, il convient de ne pas s'exposer au soleil et de s'en protéger au moyen d'une crème écran total au moins dans le mois suivant chaque peeling.
Lorsque le peeling est motivé par la présence de taches, cette éviction solaire est encore plus importante et doit être associée à  l'application de crèmes spécifiques pour freiner la fabrication de la mélanine.

Les seules contre-indications aux peelings sont la grossesse (principe de précaution), l'herpès et toute infection active de la peau.

Les peelings superficiels : « bonne mine » à la clé


Ils utilisent le plus souvent des acides de fruits (AHA), en particulier l’acide glycolique, l’acide trichloracétique (TCA) à faible concentration ou des mélanges d’acides destinés spécifiquement aux taches ou à l’acné (acide kojique, mandélique, azélaïque, ..)
Le peeling provoque une élimination chimique (desquamation) des cellules mortes de l'épiderme (couche la plus superficielle), ce qui accélère sa régénération naturelle et redonne un coup d’éclat à la peau.

De nombreux peelings « cosmétiques » sont maintenant disponibles pour une utilisation à la maison, mais leur efficacité est limitée du fait des faibles concentrations d’acide disponibles. En effet, seul un médecin est habilité à utiliser des concentrations d’acide glycolique supérieures à 30 %.

L’application d’un peeling glycolique s’accompagne d’une sensation de chaleur fugace voire de picotements. Une légère rougeur peut persister quelques heures, de petites croûtelles sont exceptionnelles.
Le peeling au TCA s’accompagne quant à lui d’une sensation de chaleur plus importante. Votre médecin est équipé pour la soulager au maximum (ventilateur, éventail).

Les peelings superficiels n’entraînent donc aucune éviction sociale. La peau ne pèle pas en cas de peeling glycolique. Seul le peeling au TCA est suivi d’une desquamation visible (petits fragments de peau) pendant quelques jours et peut donc être moins bien vécu (à éviter en cas de profession « relationnelle »). Il est cependant souvent plus efficace.

Combien de séances ?

Les peelings superficiels ne peuvent donner de bons résultats que s'ils sont répétés : un cycle complet comprend en moyenne 4 à 6 peelings à 1-2 semaines d’intervalle. De plus, ils doivent être associés à un traitement à domicile régulier.
Il existe également un peeling spécifique pour les taches efficace en une seule séance, voire deux.

Les indications idéales : premières ridules, teint brouillé (tabagisme), peau terne, taches pigmentaires, peau épaisse, rugueuse, pores dilatés, peau grasse, acné légère, petits boutons sur le décolleté, taches hormonales et taches solaires, mélasmas, masques de grossesses.

Toutes les couleurs de peaux peuvent bénéficier d’un peeling superficiel.
Votre médecin choisira le peeling adapté et sa concentration en fonction de votre peau (couleur) et de sa sensibilité naturelle.

Les résultats

La peau retrouve de l’éclat, est lissée et mieux hydratée, Le teint est plus régulier, la peau purifiée, le grain de peau resserré
Avec un peeling spécifique pour les taches, celles-ci sont très atténuées ou disparaissent (sauf si elles sont profondes et concernent le derme).

Les peelings moyens : une régénération de la peau vraiment visible


Le peeling moyen au TCA (acide trichloracétique) réalise une véritable abrasion de l’épiderme et de la partie superficielle du derme, le derme papillaire : c’est une brûlure chimique contrôlée.
Ensuite, cette couche dermo-épidermique détruite se restaurera grâce aux phénomènes naturels de cicatrisation à partir des éléments de la membrane basale dermo-épidermique et des annexes pilo-sébacées : cela implique donc un temps de cicatrisation où la peau reste fragile et nécessite des soins attentifs.

Résultats

La restauration de la surface cutanée va lui procurer un aspect beaucoup plus lisse, en gommant (plus ou moins selon leur importance) les imperfections que l’on désire traiter (taches, rides). Après le peeling, la peau est plus tonique, avec atténuation ou disparition des tâches et des ridules. La fabrication de fibres élastiques et de collagène (au 90ème jour après le peeling) agit sur la qualité de la peau, son tonus, sa fermeté. Ainsi, la cicatrisation dermo-épidermique se fera avec une certaine rétraction cutanée donnant un véritable effet «tenseur» cutané, variable et plus ou moins important selon les cas.
Dans les cas de vieillissement cutané important, deux peelings moyens à 1 mois d’intervalle permettent d’optimiser les résultats.

Y a-t-il des contre-indications ?

Les peaux mâtes doivent inciter à la prudence et à un protocole de préparation particulier avant le peeling afin d'éviter des troubles de la pigmentation secondaires.
La présence d'une infection de la peau de type herpès ou impétigo doit faire retarder la réalisation du peeling.
Pour les patientes dont l'activité professionnelle ou sociale est chargée, la réalisation d'un peeling moyen au TCA nécessite une certaine organisation en raison des suites.

En pratique

La pose du peeling moyen s’accompagne d’une sensation de brûlure assez intense que votre médecin vous aidera à supporter (ventilateur, éventail). Heureusement, elle ne dure que quelques minutes, le temps de la réalisation du peeling.
Après le peeling, le visage peut être un peu gonflé pendant quelques jours et surtout, la peau va brunir en 24-48 h et desquamer par petits lambeaux (comme une «mue»). Il ne faudra en aucun cas tirer sur ces petites peaux pour les forcer à se détacher, au risque de créer des cicatrices (la peau morte protège celle qui se régénère). La durée d’éviction sociale est d’environ 7 jours, le temps que la peau termine sa desquamation. Progressivement, un épiderme neuf et rosé apparaît. La peau reste rose pendant 1 mois environ.
Votre médecin fixera avec vous des consultations de suivi.

Quels soins après le peeling ?

Les soins post-peeling sont primordiaux pour l’obtention des résultats recherchés. Seuls les produits conseillés par votre médecin car ils sont totalement spécifiques ; votre médecin vous expliquera précisément comment les utiliser.
D’une manière générale et encore plus après le peeling, il est important de se protéger des expositions au soleil et aux UV qui favorisent le vieillissement cutané.

Les peelings profonds : rajeunissement assuré, mais prudence !


Non pratiqués au cabinet médical, ces peelings utilisent le phénol et sont réservés aux cas les plus sévères de vieillissement cutané. Il s’agit d’un traitement lourd (anesthésie locale, surveillance du pouls, etc) assorti de suites assez impressionnantes (gonflement, croutes, ..) et contraignantes (soins suivis à la lettre, application d’une poudre antiseptique pendant huit jours… ). Le visage peut rester rouge pendant plusieurs mois mais le résultat est à la clé : 10 à 15 ans de moins…