Nouvelle adresse au 1er mai 2016 :
25 rue Jean Gabin – 78390 Bois d’Arcy
Tél : 01 30 64 00 10

Autres moyens

La prise en charge du surpoids et de l'obésité peut également faire appel, selon les cas, à un traitement médicamenteux et/ou chirurgical.

En réalité, le traitement médicamenteux s'adresse plus aux troubles métaboliques associés à l'obésité, comme le diabète, les troubles lipidiques ou l'hypertension artérielle plus qu'à l'obésité elle-même car il n'existe pas, à l'heure actuelle, de traitement efficace sur l'obésité. Dans certains cas, un traitement (orlistat) diminuant l'absorption digestive des graisses peut être utilisé en traitement d'appoint, mais il n'a pas de raison d'être lorsque l'alimentation est pauvre en graisses (ce qui est généralement le cas en phase de « régime ») et il entraîne de plus des effets secondaires digestifs parfois difficiles à accepter, ainsi que des troubles du foie récemment identifiés par la FDA (Food and Drug Administration) pour des résultats très médiocres.

Quant à la chirurgie de l'obésité, elle doit concerner exclusivement des sujets obèses avec un IMC supérieur à 40 kg/m² ou à 35 kg/m² en cas de pathologies associées menaçant le pronostic vital ou fonctionnel. Il faut également que l'obésité soit stable ou s'aggrave malgré une prise en charge médicale d'au moins un an, comprenant notamment régime et activité physique. Après chirurgie, la perte pondérale est de l'ordre de 20 à 50 kg à un an, avec une tendance à la stabilité pondérale après 1 à 2 ans, et à une reprise pondérale partielle progressive à plus long terme.
Pour en savoir plus sur cette chirurgie, vous pouvez consulter une brochure sur le site de l'HAS (Haute Autorité de Santé) : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2009-09/brochure_obesite_patient_220909.pdf